Aller au contenu

Bill Gates avoue: J’ai passé des années à espionner mes employés depuis ma fenêtre!

Bill Gates, le milliardaire fondateur de Microsoft, a fait une confession étonnante lors d’un discours de remise de diplômes à l’Université de Northern Arizona.

Selon lui, il n’a compris que tardivement l’importance des vacances et du repos.

Il a expliqué qu’à l’époque, il ne croyait ni en la pause du week-end ni en l’oisiveté des vacances.

Pourtant, aujourd’hui, il adresse un message aux jeunes diplômés:

« Vous n’êtes pas des glandeurs si vous vous accordez un peu de répit. »

L’équilibre travail-vie personnelle, ce concept mystérieux

Au début de sa carrière, Bill Gates ne saisissait pas l’importance de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Il passait son temps à espionner ses employés depuis la fenêtre de son bureau, guettant ceux qui partaient tôt ou restaient tard au travail.

Mais maintenant, l’homme d’affaires met en garde contre cette attitude: « Ne tardez pas autant que moi pour apprendre cette leçon, » insiste-t-il.

Selon lui, il est essentiel de prendre soin de ses relations, de célébrer les succès et de se remettre des échecs.

L’art de lâcher prise, ou comment être un patron moins sévère

Bill Gates admet avoir eu des exigences élevées envers ses employés dans le passé, et il n’hésitait pas à leur envoyer des mails incendiaires en pleine nuit.

LIRE   L'homme qui a supplié les gens d'acheter du Bitcoin en 2013 vit maintenant comme un Boss

« Quand j’étais chez Microsoft, j’étais dur avec les gens avec qui je travaillais, » écrit-il sur son blog en 2019.

« Une partie de cela nous a aidés à réussir, mais je suis sûr qu’une autre partie était exagérée. »

Aujourd’hui, Bill Gates encourage les étudiants à évaluer régulièrement leurs décisions tout au long de leur vie et à continuer d’apprendre en dehors de la salle de classe.

En somme, Bill Gates, autrefois adepte du travail acharné et des horaires infernaux, prône désormais l’équilibre et la bienveillance.

Un parcours qui devrait inspirer les futurs leaders à s’accorder un peu de répit et à prendre soin d’eux-mêmes.

Après tout, qui mieux que le créateur de Microsoft pour comprendre que, parfois, même les machines ont besoin de redémarrer?