Rencontrez le libanais Carlos Slim, l’homme le plus riche du Mexique

Carlos Slim, qui a régné en tant que personne la plus riche du monde de 2010 à 2013, a découvert le monde des affaires à l’âge de 10 ans.

Désormais l’un des hommes les plus riches du monde et la personne la plus riche du Mexique en raison de ses participations dans de nombreuses entreprises mexicaines, le magnat des affaires possède une fortune estimée à 84 milliards $, selon Forbes.

Slim est né de parents immigrés libanais à Mexico en 1940. Le père de Slim a réussi à la fois dans le commerce et dans l’immobilier, et Carlos a hérité de son entreprise après sa mort en 1953.

En grandissant, son père Julián Slim Haddad, un immigrant libanais qui a quitté le Liban en 1902 à l’âge de 14 ans, possédait un magasin et a investi dans l’immobilier au centre-ville de Mexico.

Son père lui a appris à lire des documents financiers et à investir à un jeune âge.

Dans un article du New Yorker, Slim rappelle certaines des leçons de son père, notamment:

« L’argent qui quitte l’entreprise s’évapore. »

« Tous les temps sont bons si vous travaillez de la bonne manière. »

En suivant les conseils financiers de son père, Slim a rapidement commencé à se constituer un patrimoine.

A 10 ans, il ouvre son premier compte courant. Il a rapidement retiré son argent et a commencé à acheter des obligations d’épargne de l’État pour dix pesos parce qu’il ne recevait pas un rendement suffisant sur son dépôt.

« La pauvreté ne se résout pas avec des dons. L’établissement d’une entreprise est plus bénéfique pour la société que de se promener comme le Père Noël. » – Carlos Slim

À 12 ans, il a commencé à acheter des actions de la Banco Nacional de México. Trois ans plus tard, il devient actionnaire de la banque.

Slim a continué à investir tout au long du lycée et a assisté à sa première réunion du conseil d’administration d’une société minière dans laquelle il voulait investir à l’adolescence.

Slim a une stratégie claire pour gagner de l’argent: il acquiert des entreprises en difficulté et les transforme en avoirs de plusieurs milliards de dollars avant de vendre sa participation avec un bénéfice.

Après avoir obtenu son diplôme universitaire en génie civil, le magnat des affaires a commencé à acheter des actions dans des entreprises et à bâtir sa fortune. Mais ce n’est que lorsque l’économie mexicaine a plongé en 1982 qu’il a amassé la majeure partie de sa richesse.

Alors que le pays souffrait de sa pire récession depuis la Grande Dépression, Slim s’est lancé dans une frénésie d’achat et a investi dans des entreprises mexicaines à des prix très bas.

« J’ai appris de mon père que vous continuez à investir et à réinvestir dans vos entreprises, y compris pendant les crises. » – Carlos Slim

En 2010, Slim a dépassé Bill Gates en tant qu’homme le plus riche du monde; c’était la première fois en 16 ans que l’homme le plus riche du monde n’était pas américain.

Malgré sa richesse, Slim ne croit pas à la consommation ostentatoire — il ne possède apparemment ni yachts ni avions. La majeure partie de son argent va à d’autres investissements dans les affaires ou la philanthropie.

Slim vit dans la même maison de six chambres depuis 40 ans et ne s’adonne qu’à deux grands luxes: les cigares cubains et la collection d’art.

Tim Padgett, qui a interviewé Slim pour le magazine Time, a déclaré:

« Rien qu’en le regardant, vous ne sauriez jamais qu’il est milliardaire. »

Mais, le milliardaire libano-mexicain de 81 ans, contrôle America Movil, le plus grand opérateur de téléphonie mobile d’Amérique latine, et détient des participations dans plusieurs autres sociétés, dont le New York Times.

Advertisement