Aller au contenu

Charlie Munger, milliardaire, a refusé l’exercice, mais a quand même atteint 99 ans en consommant des sucreries et en buvant du Coca light

Charlie Munger, vice-président de Berkshire Hathaway et bras droit de Warren Buffett, s’est éteint à 99 ans.

Bien que Munger fût une légende de l’investissement, sa quête de longévité était tout sauf conventionnelle.

Le centenaire hors norme

Contrairement à d’autres centenaires, Munger ne suivait pas de régimes stricts ou de routines de fitness.

Il ne cherchait pas à atteindre une santé optimale.

Sa philosophie du vieillissement était décontractée, avec une appréciation modérée des plaisirs de la vie.

Peanut Brittle et Diet Coke: Les clés de la longévité?

Les choix de Munger surprenaient.

Malgré son âge, il était fan de beignets (avec modération), de peanut brittle et de Diet Coke.

Dans une interview de février 2023 avec CNBC, il déclarait humoristiquement: « C’est la clé de la longévité. »

Son amour pour le peanut brittle de See’s Candy, appartenant à Berkshire Hathaway, est devenu le symbole de sa philosophie unique.

Discipline et Connexion: La recette de Munger pour vieillir

Lors d’une conférence en octobre 2023, Munger partageait sa philosophie des friandises sucrées.

Il soulignait l’importance de la discipline, permettant des indulgences occasionnelles.

LIRE   C'est officiel: Elon Musk ne possède aucune maison

Maintenir des liens forts, même virtuellement via Zoom, était essentiel pour Munger dans son vieillissement en bonne santé.

Génétique et Humour: Les secrets de la longévité de Munger

La question de savoir si Munger était exceptionnellement âgé met en lumière l’importance de sa génétique.

Dawn Skelton, professeure de vieillissement à Glasgow Caledonian University, estime que ses gènes ont joué un rôle crucial.

Sa longévité sans exercice intense est inhabituelle, mais son attitude pragmatique et son humour ont pu contribuer.

Le parcours de Charlie Munger jusqu’à 99 ans était unique, défiant les normes traditionnelles.

Dans un monde obsédé par la santé, l’héritage de Munger suggère qu’une pincée d’humour, une touche de discipline et quelques indulgences peuvent être les clés d’une vie longue et épanouissante.