Facebook licencie 60 employés choisis au hasard par un algorithme

Un groupe d’environ 60 personnes qui travaillent avec Facebook ont appris qu’ils avaient été licenciés cette semaine après avoir été choisis « au hasard » par un algorithme.

Les licenciements sont le dernier exemple en date de la limitation des dépenses et des embauches par les géants de la technologie, car il y a quelques jours à peine, Apple a licencié environ 100 recruteurs.

Le PDG de Meta (anciennement Facebook), Mark Zuckerberg, a également récemment déclaré qu’il éliminerait les employés sous-performants avec des « évaluations de performances agressives » alors que l’entreprise se prépare à un profond ralentissement économique.

Les personnes licenciées sont employées via Accenture dans leur bureau d’Austin, une entreprise qui a conclu un accord d’une valeur de près d’un demi-milliard de dollars par an pour doter l’entreprise de travailleurs chargés de la modération de contenu et de l’intégrité commerciale.

Les licenciements ont été annoncés lors d’une vidéoconférence mardi et Accenture ne leur a pas immédiatement proposé de nouveaux emplois ou de transferts, selon Business Insider.

Les représentants d’Accenture ont dit de manière étonnante à un travailleur qui demandait comment les licenciements étaient déterminés qu’un algorithme choisissait des personnes au hasard et ne donnait aucune raison précise pour laquelle les emplois des employés étaient supprimés.

Ce n’est pas la première fois que des employés perdent leur emploi via un algorithme. En août 2021, Xsolla – une entreprise qui propose un traitement des paiements pour l’industrie de jeux vidéo – a licencié 150 personnes dont un algorithme a déterminé qu’elles étaient « non engagées et improductives », selon Game Developer.

En juin, Zuckerberg a déclaré que l’entreprise « augmenterait la pression » sur la gestion des performances pour éliminer les employés incapables d’atteindre des objectifs plus agressifs.

Advertisement