Le plus jeune milliardaire du monde conseille de quitter l’université pour gagner de l’argent: voici pourquoi

Imaginez abandonner Stanford, l’une des universités les plus prestigieuses du monde, pour fonder votre propre entreprise.

C’est fou, n’est-ce pas?

Eh bien, c’est exactement ce qu’a fait Austin Russell, 28 ans, le plus jeune milliardaire autodidacte au monde, et il le recommande vivement!

Avec un air de défi, il déclare: « L’université n’est pas pour tout le monde ».

L’entrepreneur à la tête de Luminar Technologies, une startup technologique qui développe du matériel et des logiciels pour les voitures autonomes, nous montre que les règles du jeu ont changé.

Le savoir à portée de main

Il est important de noter que plus de la moitié des Américains estiment qu’un diplôme universitaire n’en vaut pas la peine.

Pour Austin, les mêmes ressources que vous pouvez obtenir dans une université sont facilement accessibles via smartphones, tablettes et autres appareils électroniques.

L’information est littéralement au bout de nos doigts.

Il nous raconte avec enthousiasme: « Dans ma jeunesse, je pouvais regarder des séries entières de conférences sur la physique appliquée de Stanford et du MIT en ligne, à une vitesse deux ou trois fois supérieure. »

Il ajoute: « Il existe tant de façons d’acquérir des connaissances. »

LIRE   Rencontrez l'homme le plus riche d’Afrique qui n'a pas pris de vacances depuis 20 ans

Mais il met en garde: le secret, c’est l’initiative.

Pas question de devenir expert en physique quantique en cherchant ‘Einstein’ sur YouTube!

Pas de remords, juste des réussites

L’histoire d’Austin n’est pas unique. Il rejoint les rangs de magnats de la technologie comme Steve Jobs et Bill Gates qui ont également abandonné leurs études universitaires.

Austin, avec son sourire espiègle, nous assure qu’il ne regrette pas son choix.

Au contraire, il a joué un rôle majeur dans son succès.

Il nous dit: « J’ai eu la chance de connaître un grand succès à un âge encore très jeune. »

Voilà un conseil pour tous les aspirants entrepreneurs: n’oubliez pas que l’université n’est pas le seul chemin vers le succès.

Parfois, un peu d’audace et beaucoup de détermination peuvent faire toute la différence.

Et surtout, n’oubliez pas de garder votre sens de l’humour!

Retour en haut