Un milliardaire russe dit qu’il est incapable de payer ses factures

Un oligarque russe sanctionné a déclaré qu’il avait du mal à payer ses factures et qu’il ne savait pas s’il serait en mesure d’employer un nettoyeur ou un chauffeur.

Dans une interview avec Financial Times, Petr Aven, dont la fortune est estimée à environ 4,4 milliards $ selon Forbes, a déclaré : « Nous ne comprenons pas comment survivre ».

Dans l’interview, le milliardaire de 67 ans a également posé la question :

« Est-ce que je serai autorisé à avoir un nettoyeur ou un chauffeur? Je ne conduis pas de voiture… peut-être que ma belle-fille conduira. » – Petr Aven

Aven a été sanctionné par l’UE le 28 février et décrit comme « l’un des oligarques les plus proches de Vladimir Poutine ». Il a également été sanctionné par le Royaume-Uni le 15 mars en raison de sa complicité dans l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Début mars, Aven a démissionné de la société d’investissement LetterOne, qu’il a cofondée avec Mikhail Fridman, un autre oligarque russe sanctionné.

Les deux milliardaires auraient également démissionné des conseils d’administration de la société bancaire russe Alfa-Bank quelques jours après que l’UE les ait sanctionnés.

Les sanctions signifiaient que les avoirs d’Aven étaient gelés et qu’il lui était interdit de faire des affaires et de voyager dans l’UE et au Royaume-Uni.

Il a déclaré au Financial Times :

« Notre entreprise est complètement détruite. Tout ce que nous construisions depuis 30 ans est maintenant complètement ruiné. Et nous devons en quelque sorte commencer une nouvelle vie. » – Petr Aven

Aven a déclaré que sa femme avait visité des distributeurs automatiques de billets à Londres pour retirer autant d’argent qu’elle le pouvait avant le début des sanctions de l’UE.

Le milliardaire a déclaré au Financial Times que les sanctions contre les oligarques russes étaient « compréhensibles » mais « pas justes », ajoutant : « Je ne me plains pas quand les gens meurent ».

Aven a déclaré qu’il ne possédait ni yacht ni jet privé, ce qui pourrait faire l’objet de sanctions.

Advertisement