Un voleur de bijoux ne regrette pas d’avoir volé Kim Kardashian à Paris

L’un des hommes qui a volé Kim Kardashian sous la menace d’une arme à Paris vient de donner une interview, et ses révélations sur le braquage ont fait la une des journaux. Bien qu’il ait passé près de deux ans en prison pour ce crime, Yunis Abbas admet qu’il ne regrette rien.

« Puisqu’elle jetait de l’argent, j’étais là pour le récupérer, et c’était tout. Coupable? Non, je m’en fiche », a-t-il déclaré dans une interview vidéo avec VICE.

« Je suis allé sur Internet, et c’est vrai, j’ai vu ses bijoux, j’ai vu sa bague, j’ai vu qu’elle le montrait partout, et nous connaissions cette information grâce aux réseaux sociaux », a ajouté Yunis.

En 2016, plusieurs hommes armés ont bâillonné et ligoté Kim après avoir pénétré par effraction dans sa chambre d’hôtel parisienne. Ils ont emporté plus de 10 millions $ en bijoux, dont une bague de 4,5 millions $ offerte par son mari de l’époque, Kanye West. Elle a finalement réussi à se libérer de ses chaînes après que les voleurs aient quitté la pièce.

Depuis l’incident, il y a eu des spéculations sur la façon dont les voleurs ont réussi le vol – et maintenant nous avons des réponses. Dans l’interview, Yunis a expliqué en détail comment lui et ses 11 complices avaient organisé le braquage.

Yunis a admis qu’avant le braquage, « honnêtement, je ne la connaissais pas vraiment. » Mais il dit que le style de vie flamboyant de la star de télé-réalité a attiré son attention.

Yunis avait quelques conseils simples sur la façon dont les autres peuvent éviter de se faire voler comme Kim – n’affichez pas votre richesse sur les réseaux sociaux.

« Ils devraient être un peu moins voyants envers les personnes qui ne peuvent pas se le permettre. Pour certaines personnes, c’est provocateur », a-t-il déclaré.

« J’ai vu une de ses émissions où elle a jeté son diamant dans la piscine dans cet épisode de Keeping Up with the Kardashians », a-t-il déclaré. « Je me suis dit: ‘Elle a beaucoup d’argent. Cette dame ne s’en soucie pas du tout.' »

Yunis a déclaré que lui et ses « collègues » suivaient les mouvements de Kim sur les réseaux sociaux. Ils ont découvert dans quel hôtel elle séjournait et ont réussi à maîtriser le concierge, ce qui leur a permis d’accéder à la chambre de Kim.

« Dès que nous sommes entrés, nous avons pris le contrôle du concierge. Nous l’avons maîtrisé », a-t-il poursuivi. « Nous l’avons ligoté. Mais ensuite, nous avons cherché les clés de la chambre dans laquelle elle habitait. » Yunis a admis qu’il s’attendait à ce que Kim soit « traumatisée » par l’expérience.

Advertisement