Une Libanaise braque une banque pour récupérer son propre argent

Une femme au Liban a pris en otage une banque afin de pouvoir retirer de l’argent de son propre compte d’épargne.

Sali Hafez avait menacé de s’immoler par le feu en brandissant ce qu’elle a dit plus tard être une arme-jouet dans une succursale de la BLOM Bank à Beyrouth.

Hafez a déclaré aux médias locaux libanais qu’elle devait retirer des fonds pour payer le traitement contre le cancer de sa sœur.

Elle a dit qu’elle avait rendu visite au directeur de la banque quelques jours avant le braquage et avait supplié le directeur de la succursale de la laisser retirer des fonds.

On lui a dit qu’elle ne pouvait retirer que 200 $ par mois.

« Ma sœur est en train de mourir devant moi et personne ne veut nous aider. La banque a volé mon argent. Je n’ai plus rien à perdre », a déclaré Hafez.

Les banques libanaises ont gelé les comptes bancaires de la plupart de leurs déposants depuis la crise financière du pays en 2019. Ce qui signifie que des millions de personnes au Liban ont du mal à accéder à leur épargne.

Avec l’aide d’activistes, Hafez a déclaré qu’elle avait retiré environ 13 000 $ des 20 000 $ qu’elle avait dans ses économies. Hafez était si désespérée qu’elle envisageait de vendre son rein pour pouvoir payer le traitement de sa sœur.

Advertisement